en
Expertise
Programmes
Groupe O&G
Réclamations
Carrières
Blogue O&G
Nous joindre
Paiement
Aviation
L’industrie de l’assurance de l’aviation
Par Éric Legros

Le marché de l’assurance est par nature volatile, les tarifs et la disponibilité dépendant d’une multitude de facteurs imprévisibles.

À mesure que les assureurs absorbent l’impact de pertes plus importantes, ils deviennent de moins en  moins aptes à prendre des risques. Pour cette raison, le secteur de l’assurance peut rapidement devenir compétitif. Dans certains cas, vous pourriez même ne pas être en mesure de trouver quelqu’un pour vous assurer.

Cela n’est nulle part plus évident que dans le secteur de l’assurance de l’aviation.

 

L’appétit des assureurs de l’aviation est bas

Le marché de l’assurance, dans son ensemble, a perdu son appétit pour la réassurance des clients potentiels. Cette réticence est due à une combinaison de facteurs. En effet, les souscripteurs sont de plus en plus réticents à entreprendre des opérations à haut risque ou à haute responsabilité telles que l’aviation. Une partie du problème est que les compagnies d’assurance de tous les secteurs ont été touchées en raison de plusieurs années de sinistres catastrophiques. Ces catastrophes se sont produites à la fois dans l’industrie aéronautique et également dans d’autres domaines.

En 2020, une série d’événements météorologiques violents a porté un coup dur aux assureurs aéronautiques. Le paiement de ces événements, en plus de ceux résultant d’une augmentation des accidents et des collisions au sol, a fini par dépasser le profit réalisé sur les primes cette année-là.

 

Le taux de perte de l’industrie aéronautique est en hausse

Selon l’Association du transport aérien international (IATA), les compagnies aériennes ont enregistré une perte de 47,7 milliards de dollars en 2021, après une année de pertes encore plus importantes en 2020 car de nombreux avions sont restés immobilisés en raison de la pandémie mondiale.

D’après ces chiffres, il est clair que l’industrie aéronautique ne subit pas simplement une crise temporaire, mais bien une longue saison éprouvante. Bien qu’une modeste reprise se profile à l’horizon, 2020 et 2021 ont été des années sans précédent pour l’industrie de l’assurance de l’aviation puisque leur système n’a pas été conçu pour absorber une perte aussi omniprésente.

Alors que les aviateurs se préparent à voler à nouveau, il y aura sûrement des problèmes à prévoir alors qu’ils remettent leurs flottes en état de fonctionner. En conséquence, les assureurs répercutent les coûts de ces pertes sur leurs clients sous la forme de tarifs plus élevés.

 

De moins en moins d’assureurs de l’aviation

À partir de 2018, les assureurs ont commencé à se retirer de la souscription de polices d’aviation générale. Historiquement, ce type d’assurance a été le plus volatil et le plus imprévisible. Depuis, la pandémie de Covid-19 et l’arrêt généralisé de l’aviation qui en a résulté n’ont fait qu’ajouter à cette volatilité, entraînant des tarifs plus élevés et plus de restrictions, même pour les clients considérés comme à faible risque.

Ainsi, les souscripteurs sont devenus plus restrictifs en matière de couverture d’assurance dans tous les domaines, ce qui rend encore plus difficiles les types de polices d’assurance traditionnelles. Dans ce climat, de nombreux assureurs de l’aviation se sont complètement retirés du marché, tandis que d’autres ont fusionné avec d’autres sociétés. Le résultat est une perte nette de couverture disponible pour l’aviation.

 

Soyez fidèles à votre assureur en aviation : ne revenez pas sur le marché chaque année

Comme vous pouvez le constater, le marché de l’assurance de l’aviation est rare et les choses semblent devenir de plus en plus difficiles. Dans ce contexte, la confiance et la loyauté deviennent très importantes.

Votre assureur en aviation actuel vous connaît mieux que quiconque. Il peut utiliser ses connaissances pour persuader les tarificateurs de vous offrir une couverture continue. Un nouvel assureur n’a pas cette même capacité. 

De bonnes relations peuvent faire une énorme différence pour garantir le type de couverture dont vous avez besoin. La loyauté et la confiance ouvrent la voie à une couverture optimale pour les primes les plus basses possibles.

N’oubliez pas de revoir votre police d’assurance chaque année et de la mettre à jour pour maintenir vos tarifs aussi bas que possible tout en ne manquant aucune couverture dont vous pourriez avoir besoin.

 

Focus sur la prévention en assurance de l’aviation

Il existe un certain nombre de mesures préventives que vous pouvez prendre pour réduire vos primes d’assurance. D’une part, assurez-vous d’avoir terminé plus que le minimum requis de formation. Plus vous avez d’heures de formation, moins vous demandez à votre assureur en aviation d’absorber le risque.

Le durcissement du marché de l’assurance a rendu difficile pour les aviateurs de trouver et de s’offrir le montant de couverture d’assurance dont ils ont besoin. Mais avec soin et attention, vous pouvez continuer à voler en toute sécurité.

Assurances commerciales
Cyber
Cyber-risque : vecteurs de menaces auxquels votre entreprise est confrontée
Par Éric Legros
En savoir plus
Assurances commerciales
Cyber
Le télétravail : protéger votre entreprise et vos employés contre le cyber-risque
Par Éric Legros
En savoir plus
Assurances générales
Un fléau qui perdure : le vol de catalyseur!
Par Sonya Decelles
En savoir plus